credits photo

La rivière a son géant

FAMILLE
Siluridés
 
NOM LATIN
Siluris glanis
 
NOMS FAMILIERS
Glane, gros moustachu
 
INTERÊT DE SA PÊCHE
Depuis que ce poisson progresse dans nos grandes rivières, il est désormais possible de pratiquer la pêche au gros en eau douce
  
En 1851, le zoologiste Valenciennes fit venir des silures de Berlin au Muséum d'Histoire Naturelle. En 1857, ce carnassier géant fut introduit dans le Doubs. Voilà pour l'histoire ancienne d'un poisson qui passe parfois pour un requin d'eau douce, ce qu'à l'évidence il n'est pas.
Son corps allongé, épais et flasque se termine par une très longue nageoire anale. Sa tête est massive et aplatie, piquée de deux tout petits yeux et prolongée de 6 barbillons qui lui servent à palper. Sa gueule est tapissée d'une infinité de dents minuscules formant des râpes.
Le plus gros spécimen capturé en France mesurait 2,60 mètres pour 100 kilos, loin du record connu de l'espèce : 5 mètres et 306 kilos, en Russie dans le Dniepr
.
 
REPARTITION ET HABITAT
C'est un poisson de fond qui affectionne les fosses dans les grands fleuves (Seine, Rhin, Rhône, Loire, Garonne) et a su d'adapter aux grandes rivières (Saône, Seille, Dordogne, Adour). Il est aussi présent dans de nombreux étangs et lacs
 
REPRODUCTION
En mai-juin, le frai débute quand la température de l'eau est à 20°C. La femelle pond des dizaines de milliers d'œufs dans une cavité de la rive que la mâle a nettoyé et qu'il protège contre les indésirables, en bon père de famille, tant que sa progéniture reste au nid
 
ALIMENTATION
Vers, écrevisses, moules, poissons blancs surtout des brèmes, rongeurs et oiseaux aquatiques figurent à son menu très éclectique. Les vifs de 25 centimètres que lui proposent certains pêcheurs ne lui posent aucun problème
   
© LA SARREBOURGEOISE 2015