credits photo

Mystérieuse et menacée

FAMILLE
Anguillidés
 
NOM LATIN
Anguilla anguilla
 
NOMS FAMILIERS
Andrille, angèle, auille, chardiat, long-bec, lorgagne, mouregain, pimperneau, silien, verniau
 
INTERÊT DE SA PÊCHE
Traditionnelle dans de nombreuses régions, la pêche de l'anguille se pratique surtout le soir, avec une autorisation spéciale après le coucher du soleil. Le corps serpentiforme, recouvert d'une peau épaisse et visqueuse, le dos brun-verdâtre et les flancs jaunes, l'anguille est à la fois capable d'onduler dans l'eau avec une grande agilité et de se déplacer hors de l'eau, sur de courtes distances, notamment quand elle doit contourner des obstacles sur le trajet de sa migration.
Elle passe de 8 à 15 ans en eau douce. Elle mesure en moyenne 50-60 centimètres (comme souvent chez les poissons, les femelles sont plus grosses) pour 500 grammes à 2,5 kilos. Une anguille d’un mètre et plus, c'est assez courant
.
 
REPARTITION ET HABITAT
Cachée dans la journée, là où un obstacle ou un trou peut l'abriter, en rivière, en fleuve, en plan d'eau ou en eau saumâtre, elle est présente partout en France, mais ses populations sont en nette régression, victimes notamment des barrages qui la bloquent et d'un parasite qui compromet sa reproduction
 
REPRODUCTION
Arrivée à maturité, son corps s'argente ; elle dévale vers la mer. Car à l'inverse des autres poissons migrateurs, qui se reproduisent en eau douce, l'anguille se reproduit, mystérieusement, dans les grands fonds de la mer des Sargasses où disparaissent tous les géniteurs.
Appelées leptocéphales (feuilles de saule), les larves qui naissent sont apportées sur nos côtes par les courants marins. Elles mesurent 6 mm. A l'approche des estuaires elles se transforment en civelles (ou pibales). Ces alevins transparents d'un tiers de gramme, ayant une haute valeur gastronomique, sont surpêchés et braconnés dans les estuaires, ce qui met l'espèce en péril
 
ALIMENTATION
Fuyant la lumière l'anguille se nourrit surtout la nuit, de vers, de larves d'insectes, de sangsues, d'écrevisses et de petits poissons, car l'anguille est un carnassier pourvu de dents.
   
© LA SARREBOURGEOISE 2015