credits photo

Un familier de nos aquariums

FAMILLE
Cyprinidès
 
NOM LATIN
Carassius carassius
 
NOMS FAMILIERS
carouche, carouge, carache, carreau, carpe à la lune, meule, gibèle, burratschel, cyprin doré, carassin doré, ...
 
INTERÊT DE SA PÊCHE

A la ligne, comme le gardon sur hameçon 14 ou 16 solide (forgé). C'est un poisson trapu, très batailleur qui se colle au fond comme la carpe ou la tanche. Prévoir un élastique intérieur car ce poisson est très puissant.
L'appât préféré du carassin est l'asticot, mais il apprécie aussi le pain et le maïs.
Pêche à l'anglaise à distance en agrainant avec des asticots ou des graines. Pour un amorçage précis les asticots sont collés avant d'être expédiés sur le coup à la fronde.

Corps ovale, plus ou moins haut selon l'habitat, comprimé latéralement. Le carassin ressemble à une petite carpe (carpeau) mais n'a pas de barbillon. Nageoire dorsale à base longue, anale à base courte. Dos brun verdâtre, ventre brun jaunâtre, reflets mordorés sur les flancs.

 

 
REPARTITION ET HABITAT
Originaire du bassin de la mer du Nord, du bassin de la Baltique et de celui de la mer Noire, le carassin a été introduit en Europe à la même époque que la carpe, principalement dans les étangs. Il se plaît particulièrement bien dans toutes les eaux stagnantes, riches en végétation aquatique et à fond vaseux, étangs, canaux, bras morts, rivières à courant très lent. Le carassin peut résister à des conditions extrêmes telles que les sursaturations et déficits en oxygène dissous ou la baisse importante du niveau d’eau.
 
REPRODUCTION
Le frai se déroule près des rives recouvertes d’herbes en mai et juin, lorsque les eaux se réchauffent aux environs de 18°C. Chaque femelle libère, en fonction de son poids, de 100.000 à 300.000 ovules qui fécondées par le mâle adhèrent et s’agglutinent sur les tiges des plantes aquatiques. L’incubation dure une semaine environ. Une fois nés, les alevins, longs de 3 mm, demeurent collés aux plantes aquatiques jusqu’à la résorption du sac vitellin.
 
ALIMENTATION
Omnivore, le carassin se nourrit de zooplancton et autres petits organismes, mais aussi d’algues et de proies animales, vers, larves d’insectes. Poisson d’eau chaude, il s’alimente principalement durant la période estivale, il passe l’hiver à l’état de léthargie.
   
© LA SARREBOURGEOISE 2015