credits photo

La princesse des herbiers

FAMILLE
Cyprinidès
 
NOM LATIN
Tinca tinca
 
NOMS FAMILIERS
Tinque, tanque, tanco, beurotte
 
INTERÊT DE SA PÊCHE
C'est un poisson de la saison chaude qui a une très belle défense au bout de la ligne. Elle se pêche au coup de diverses manières.
  
Au Moyen Age, le mucus abondant qui recouvre sa peau était un remède réputé. On lui prête encore de nos jours un pouvoir cicatrisant.
Son corps est massif, sa robe vert foncé ou mordorée, ses nageoires grandes et arrondies, ses écailles très petites. Deux barbillons ornent la commissure de ses lèvres particulièrement épaisses. Ses yeux sont
cerclés d’or. Sa taille adulte : 20 à 60 centimètres, pour un poids de
800 grammes à 6 kilos.
La tanche est un poisson frileux qui hiberne longtemps et ne se manifeste pas tant que la température de l'eau n'a pas passé les 10°C.
Elle affectionne les herbiers, notamment les bancs de nénuphars, sous lesquels elle fait entendre régulièrement des "smacks" - les fameux
"baisers" de la tanche - lorsqu’elle cherche sa nourriture.
 
REPARTITION ET HABITAT
On la rencontre même en Corse, c'est dire si sa répartition est vaste. C'est dans les lacs et les étangs riches en végétation qu'elle est le plus à son aise, mais les grandes rivières et les fleuves bien pourvus d'herbiers lui conviennent aussi. C'est d’ailleurs là qu'on pêche les plus beaux spécimens.
 
REPRODUCTION
Entre mai et juillet, la femelle dépose dans les herbiers jusqu'à un million d'œufs, dont l’incubation dure de 5 à 8 jours. Les larves restent fixées à la végétation, grâce à une papille adhésive, jusqu'à ce que la réserve de nourriture de leur sac vitellin soit épuisée.
 
ALIMENTATION
La tanche fouille la vase pour y trouver larves d'insectes, petits crustacés, mollusques. Elle se nourrit aussi de zooplancton, de jeunes pousses et de débris végétaux.
   
© LA SARREBOURGEOISE 2015