credits photo

FAMILLE
Centrarchidés
 
NOM LATIN
Lepomis gibbosus (Linné, 1758)
 
NOMS FAMILIERS
Boër, perche arc en ciel, calicot, perche dorée, perche d'Amérique ou du Canada, crapet soleil
 
DESCRIPTION
La perche soleil n’est pas de la même famille que la perche commune. Elle a un corps fortement comprimé latéralement très surélevé, discoïde, vivement coloré, bariolé à reflets irisés et chatoyants. Le ventre est d’un jaune safran légèrement rosé. Des marbrures bleues et oranges agrémentent le côté de la tête et une tâche rouge et noire est présente au bord de l’opercule. Le bord des écailles est finement denticulés voire lisse rendant un toucher peu rugueux à l’inverse de la perche commune.
La nuque est légèrement proéminente. La tête, relativement grande, est dotée d’un œil bien développé. La bouche est petite et oblique. Les joues sont recouvertes d’écailles. La ligne latérale est élevées suivant sensiblement la courbure du dos. La nageoire dorsale, qui se dresse sur la quasi-totalité du dos, est constituée de deux parties fusionnées ; l’une épineuse à l’avant, l’autre plus haute. Les 2 parties sont constituées de rayons mous à l’arrière.
Sa taille adulte moyenne est d’environ 8 à 10 cm voire jusqu’à 15-20 cm pour un poids ne dépassant pas les 100 g.
 
REPARTITION ET HABITAT
La perche soleil est originaire du Nord-est de l’Amérique du Nord. Elle a été introduite en France en 1877 et sa reproduction artificielle a été obtenue pour la première fois en 1887. Son extension en France s’est poursuivie de la fin du 19e siècle au début du 20e siècle. Elle est actuellement partout présente en France sauf en Corse.
La perche soleil se rencontre dans les eaux claires, calmes et peu profondes des rivières, canaux, ballastières et étangs, généralement envahis par la végétation. Un simple trou d’eau lui suffit. Les eaux froides et une altitude élevée lui font obstacle.
 
REPRODUCTION
La perche soleil atteint sa maturité sexuelle vers 3 ou 4 ans selon le sexe. La période de reproduction varie selon les régions. En général, elle se déroule en mai-juin dans des endroits à l’abri des courants et sur les bas-fonds quand la température atteint 19-20°C. La formation de bancs et les luttes sexuelles entre mâles, précèdent la constitution de couples. Environ 600 à 5 000 ovules réunis dans un mucus sont déposés par la femelle dans une petite cavité creusée dans le sol. Les œufs fécondés sont surveillés par le mâle pendant l’incubation qui dure environ 5 jours. Après éclosion, les larves se mettent à consommer du phytoplancton jusqu’à la taille de 5 cm.
 
ALIMENTATION
Carnassière, elle se nourrit de larves, d’insectes, de petits crustacés, de vers, de mollusques mais aussi d’œufs et d’alevins de poissons ce qui peut poser des problèmes dans les étangs piscicoles.
 
FICHE ALERTE
Sa présence est susceptible de provoquer des désordres pour l’environnement aquatique. Son introduction en étang est interdite et de toute façon à éviter.
Lors de la vidange, les perches soleils devront être triées du stock de poisson récolté puis détruites. Par ailleurs, le stock de poissons à empoissonner doit être fortement surveillé. La présence de carnassiers comme le black bass permet de réduire la présence de cette espèce.
Son transport vivante et ou l'utilisation comme vif est interdit, destruction immédiate obligatoire.
   
© LA SARREBOURGEOISE 2015