Le monde de la pêche connaît une polémique qui ne cesse d’enfler autour de la question du silure. Ce poisson d’eau douce  peut atteindre en France jusqu’à 2,5 mètres et une centaine de kilos. Pour nombre de pêcheurs, c’est une plaie, voire un danger (son comportement serait devenu carnassier et on parle de-ci de-là d’animaux avalés tout rond en bord de rive) ; pour d’autres adeptes de la pêche de cette espèce atypique, cette nocivité est fantasmée et le silure réputé en voie de régulation par l’intermédiaire de Dame nature. Les uns veulent le pêcher pour l’éliminer et son classement en espèce nuisible ; les autres le remettre à l’eau et laisser les écosystèmes gérer.

La lecture de ce rapport d'analyse des données produites par M. Jean-Claude Tanzilli,soutenu par la F.N.P.F. sur proposition de la F.D.A.A.P.P.M.A.69 devrait apporter des réponses scientifiques et éclairer les différents acteurs (pêcheurs, gestionnaires et décideurs) sur les choix de gestion, de règlementation de communication et de comportement.

Vous pouvez consulter le document de compte rendu en cliquant ci-après icon flipbook
   
© LA SARREBOURGEOISE 2015