Le moteur électrique autorisé sur l'étang de Gondrexange

  • R.L. Edition Sarrebourg - Château Salins 
moteur électriqueDeux bonnes nouvelles ont été annoncées lors de l’assemblée générale des pêcheurs de l’AAPPMA La Sarrebourgeoise : l’autorisation, depuis fin 2019, du moteur électrique sur les étangs de Gondrexange, et l’abandon de la taxe barque, diminuant le prix de la carte de 11 €.
 
Par Manuela MARSAC - 06 mars 2020 à 05:02 
photo RL 06032020 
Le nombre de pêcheurs est passé sous la barre des 5 000 dans le secteur de Sarrebourg. Photo archives RL /Laurent MAMI
 

Sous la barre des 5 000 pêcheurs

La belle époque des presque 7 000 pêcheurs est révolue depuis 2009. Aujourd’hui, l’AAPPMA La Sarrebourgeoise compte moins de 5 000 pêcheurs. Une baisse de 3 % du nombre de cartes était encore observée en 2019, comme l’a constaté le président Jean-Louis Ledien, lors de l’assemblée générale à la salle des fêtes de Sarrebourg. « Il y a une petite proportion d’anciens qui ne pratiquent plus à cause de l’âge ou de problèmes de santé. Par ailleurs, les conditions climatiques et la baisse du niveau d’eau sur les étangs réservoirs impactent directement la pêche en barque, car il faut déplacer les zones d’amarrage. Enfin, les cyanobactéries touchent chaque année au moins l’un des quatre plans d’eau que sont le petit et le grand Stock , le petit et le grand Gondrexange, avec l’interdiction de consommer le poisson », explique le président.

De nombreux pêcheurs abandonnent les cartes à l’année, au profit des cartes hebdomadaires. 

Qui sont ces pêcheurs ?

Les Allemands et les Mosellans sont fortement représentés. La moyenne d’âge oscille en majorité entre 35 et 44 ans. On trouve ensuite des pêcheurs âgés de 25 à 34 ans et de 55 à 64 ans. 120 seulement sont des femmes. L’école de pêche ne tient plus qu’à deux enfants et un moniteur, Robert Brunner.

2 600
C’est le nombre de contrôles effectués en un an par les deux gardes bénévoles. 20 procédures pour des infractions à la police de la pêche ont été réalisées pour défaut de carte, pêche de nuit ou non respect de la taille limite de capture du poisson.

De belles opérations de repeuplement

Sur l’ensemble des étangs gérés, les membres de l’AAPPMA La Sarrebourgeoise ont été actifs en 2019 en faveur du repeuplement des lots sur les espèces prisées : 1,8 tonne de sandre, 1,6 tonne de perche et 700 kg de brochets ont été déversés.

Le moteur électrique autorisé à Gondrexange

C’est une bataille qui avait été engagée en 2016 : les pêcheurs souhaitaient se déplacer avec des embarcations à moteur électrique sur le petit étang et le grand étang de Gondrexange. Interdit jusqu’alors sur ces plans d’eau, le moteur est autorisé par arrêté préfectoral depuis le 20 décembre 2019. « Cela permet à nos anciens de continuer à pratiquer leur loisir sans avoir à ramer. Ce n’est pas toujours facile quand les conditions sont venteuses. Et sur le Houillon (grand Gondrexange), il y avait un aspect sécuritaire », fait valoir Jean-Louis Ledien. 

11 € de moins !

C’est l’une des bonnes nouvelles de 2020 : avec l’abandon de la taxe barque, la carte annuelle coûte 11 € de moins, soit 115 €, que l’on pêche du bord ou en barque. Le prix de la carte hebdomadaire s’élève à 35 €.

Le 25 avril ouvrira la pêche au brochet, perche et silure sur le Stock et à Gondrexange.  Photo archives RL /Laurent MAMI

Les dates d’ouverture

• 14 mars : ouverture de la pêche à la truite.

• 25 avril : ouverture de la pêche au brochet sur l’ensemble du domaine public en Moselle. Ouverture de la pêche au brochet, à la perche et au silure sur le Stock et à Gondrexange.

• 30 mai : ouverture de la pêche au sandre partout en Moselle.